téléphone experts-comptables luxembourgeois     courrier experts-comptables de Luxembourg     borne adresse fiscalistes du Grand-Duché       icône facebook     icône google plus     icône linkedin

Vos experts-comptables au Luxembourg drapeau français drapeau anglais drapeau italien drapeau luxembourgeois drapeau israélien 

Les entreprises devraient payer des taxes pour leurs robots ?

Économistes, hommes d'affaires et politiciens se sont exprimés dernièrement sur l'opportunité de taxer les robots employés par les entreprises. Il y a une logique derrière cette idée : les robots détruisent des emplois et par conséquent les taxer apporterait de l'argent aux budgets dépourvus de ces taxes

Mais quelles taxes et pour quels robots ?

Bill Gates, fameux milliardaire et fondateur de Microsoft, s'est montré favorable à une taxe sur les robots et soutiendrait l'introduction d'une taxe forfaitaire payée par l’acheteur au moment de l’acquisition d’un robot. Selon l'homme d'affaire, une telle taxe aurait en outre un effet dissuasif qui permettrait au moins de retarder la robotisation, précise franceculture.fr.

Le robot, comme un véritable salarié pris en compte par l'expert-comptable

Côté des hommes politiques, un des candidats aux élections présidentielles françaises, Benoît Hamon, pensait créer une «contribution sociale sur les robots» destinée à financer le revenu universel et permettant de compenser la perte de travail consécutive à l’automatisation des tâches. Selon M. Hamon, repris par cnewsmatin.fr, un robot devrait être considéré comme un véritable salarié, pris en compte par l'expert-comptable.

Jean-Gabriel Ganascia, directeur de l'équipe Acasa du laboratoire d'informatique de Paris 6 est d'avis qu'une taxe sur les robots freinerait l'innovation. On reprend une partie d'une interview publiée par industrie-techno.com où M. Ganascia développe ses arguments contre la taxation des robots.

La question d'une réglementation et d'une taxation sur les robots est évoquée à l'échelle européenne, et nationale. De quels types de robots parle-t-on au juste ?
Le terme robot fait référence à la science-fiction. Il s’agit alors de travailleurs artificiels qui accomplissent des tâches physiques. Mais aujourd’hui, les robots accomplissent des tâches cognitives ou informationnelles et évoluent dans le monde physique ou virtuel, comme Internet. Le texte fait référence aux robots intelligents, qui sont dotés de trois caractéristiques : des capteurs qui collectent des données à partir desquelles des outils d’intelligence artificielle construisent une représentation, puis calculent une action à réaliser selon un objectif. Une voiture autonome est un robot.

Faut-il définir un cadre juridique propre aux robots ?
Il y a aujourd’hui toute une mythologie autour des robots [..] La responsabilité n’est pas du même ordre qu’avant : un robot est doué d’autonomie. Aussi l’idée a-t-elle été proposée au Parlement européen de mettre en place une responsabilité civile pour indemniser les victimes en cas d’accident. Un texte a été soumis par une député européenne, Mary Delvaux. Je pense que c’est une mauvaise idée. Cela pose problème car l’idée de personnalité morale implique qu’il puisse y avoir une peine. De plus, elle favorise l’analogie avec la personne morale d’une entreprise. Or un robot, s’il a un accident, ne peut être condamné qu’en civil, pas en pénal : on ne peut pas le mettre en prison. Si on a une personnalité, il faut payer, mais les robots n’ont pas d’argent, aussi va-t-on le reporter aux utilisateurs ou aux fabricants, ce qui ne me semble pas juste.

Abroad fiduciaire, votre cabinet des Experts-comptables de Luxembourg, intervient comme un family office dans vos projets et affaires. Notre groupe intègre un cabinet d'expertise comptable et de commissariat aux comptes, étant spécialisé dans la création de sociétés à l'étranger, planification et optimisation fiscale internationale, domiciliation et changement de résidence fiscale. 

bouton contact

 

Photo : Wikipedia


logo Ordre des Experts-Comptables de Luxembourg

Abroad fiduciaire est membre de l'Ordre des Experts-Comptables de Luxembourg

...